Les enfants ont tous les pieds plats (sauf problème neurologique) jusqu’à environ 5 ans, en effet la voûte plantaire va se creuser et le pied s’affiner à partir de cet âge, on parle de pied plat valgus de l’enfant.

Ce pied plat valgus peut donc soit se corriger spontanément pendant la croissance soit persister à l’âge adulte. Le pied plat peut être mal toléré à l’adolescence avec des douleurs importantes liées aux muscles en excès de contraction, on parle alors de pied plat contracturé.

Les enfants peuvent également connaître des problèmes d’équilibre comme des chutes à répétition ou les genoux qui s’entrechoquent, ces troubles sont liés à des retards de croissance. Les semelles orthopédiques dites de stimulation vont stimuler certaines articulations et certains muscles pour limiter les chutes et empêcher les genoux de s’entrechoquer.

La podologie pédiatrique  va également être un traitement important pour certaines pathologies de croissance :

 

Maladie de Sever : atteinte du talon avec un ramollissement du cartillage de croissance et manque de vascularisation du noyau d’ossification du calcanéus pouvant entrainer de vives douleurs chez les enfants entre 10 et 15 ans, la mise en place de talonnettes d’amortissement sur les orthèses plantaires calmera la douleur. La pathologie guérie toujours spontanément

 

Maladie Osgood-Schlatter : La maladie d'Osgood-Schlatter est une affection du genou ; c'est une apophysose aussi appelée « ostéochondrose tibiale antérieure » puisqu'il s'agit d'une souffrance de l’insertion basse du tendon rotulien au niveau de la tubérosité tibiale antérieure. La douleur résulte de micro-traumatismes répétés exercés sur le tissu cartilagineux de la tubérosité tibiale antérieure par l'intermédiaire du tendon rotulien. Elle touche principalement l'enfant sportif, et se manifeste par une douleur de la face antérieure du genou. Elle affecte essentiellement le jeune garçon sportif entre 12 et 15 ans1 mais peut débuter dès 8 ans . Elle toucherait près de 20 % des enfants sportifs, et 5 à 10 % des enfants non sportifs. Elle serait bilatérale dans un tiers des cas.

 

La scaphoïdite tarsienne : ostéochondrite de l’os naviculaire entrainant une douleur au niveau du « cou de pied » apparaissant chez les enfants aux alentours de 10 ans, les semelles orthopédiques soulageront la douleur et soulagera l’excès de contrainte sur l’os naviculaire.

Apophysite du 5ème métatarsien : douleur sur le bord externe du pied dû à une hypertrophie de la styloïde du 5ème métatarsien apparaissant chez les adolescents entre 10 et 15 ans et lié à une démarche varisante, la correction de cette démarche soulagera l’adolescent.

Maladie de Freiberg : il s’agit d’une atteinte de l’avant pied chez les adolescentes le plus souvent, c’est un trouble de croissance du 2ème métatarsien qui entraine ces douleurs. Une semelle orthopédique déchargeant l’avant pied traitera la pathologie.

Maladie de Haglund : inflammation du tendon d’Achille ou de la bourse séreuse à cause d’une saillie osseuse anormale et importante au niveau du calcanéus, la semelle orthopédique luttera contre les inflammations en soulageant les contraintes que provoque cette saillie.